Les facteurs responsables de la perte de cheveux

Vous avez parfaitement raison de vous inquiéter lorsque vous perdez vos cheveux. En effet, une perte anormale des cheveux est relative à votre état de santé. Elle est donc alarmante. Ainsi, il est important d’identifier les causes afin de définir les traitements adaptés.

L’alopécie androgénique, principal facteur de la perte des cheveux

L’alopécie androgénique est une maladie génétique. Elle rend les follicules pileux sensibles. Elle interfère sur le cycle de vie des cheveux en accélérant le processus normal pour qu’il se termine plus rapidement. Dans cette circonstance, les cheveux repoussent. Par contre, leur volume diminue petit à petit. La perte peut être totale dans le cas d’une forme plus sévère de l’alopécie.

En principe, ce type de maladie affecte les hommes. En effet, une étude confirme que 70% des sujets atteints de cette pathologie sont de sexe masculin. Toutefois, cela ne signifie pas que les femmes et les enfants ne sont pas concernés. Ils peuvent être touchés mais rarement.

La pelade, une maladie du cuir chevelu

La pelade est une maladie du cuir chevelu qui survient de manière soudaine. Un individu atteint de cette pathologie n’est plus capable d’assurer la production des follicules. Cependant, les cheveux cessent de repousser. Des plaques de la forme arrondie commencent à apparaître. Actuellement, la pelade possède encore des zones d’ombre. En effet, les scientifiques ne parviennent pas à prévoir sa survenue. De plus, les facteurs déclencheurs ne sont pas bien déterminés. Quelques professionnels sanitaires supposent que cette affection aurait un rapport avec un excès de stress. Pour la soigner, les spécialistes prescrivent généralement des produits capables de stimuler les follicules. Sinon, la greffe de cheveux turquie constitue une autre alternative. Elle offre un rendu indétectable et définitif.

Une carence alimentaire, une autre cause de la perte des cheveux

La chute de cheveux peut provenir d’une carence alimentaire. Les cheveux vivent. Ils ont donc besoin de se nourrir régulièrement. Un manque en apport risque de dégrader leur état. Il est à souligner que les cheveux requièrent une énorme quantité de fer. Cet élément est présent dans le sang. Son déficit entraîne un trouble au niveau de l’oxygénation des cellules. En raison des règles, les femmes sont beaucoup plus exposées à cette carence. Durant les menstruations, elles saignent en abondance. Et cette perte de fer ne peut être compensée dans la nourriture. Or, un déficit en fer provoque une chute capillaire. Adhérez à ce groupe facebook pour tout savoir sur la santé capillaire.

Le déséquilibre hormonal

Un déséquilibre hormonal entraîne des problèmes sanitaires. La chute de cheveux en fait partie. Une diminution ou une production accrue des hormones font tomber les cheveux. C’est la raison pour laquelle la femme perd ses cheveux après avoir accouché, lors de la ménopause, durant l’allaitement ou pendant la prise et l’arrêt d’un contraceptif. Chez les hommes, la perte massive des cheveux survient à partir de la trentaine à cause de la production accrue des hormones androgènes. On parle d’alopécie androgénique. Cette maladie est surtout causée par une hypersensibilité des follicules.

Posts created 41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut