Les alimentations à éviter en période de grossesse

Premier responsable de la santé de leur bébé, les femmes enceintes doivent veiller particulièrement à leur hygiène de vie. Gestes quotidiennes, émotions, matériels à utiliser ou habitudes alimentaires, ils ont directement des répercussions sur la santé du bébé. Il convient alors de mener une mode de vie saine durant toute la période de sa grossesse. En ce qu’il s’agit de la nutrition, voici la liste des aliments contre-indiqués pour éviter les risques de maladies et d’infections alimentaires.

L’alcool : un danger pour la grossesse

La consommation d’alcool régulière, en grande ou en petite quantité est formellement interdite pour les femmes enceintes. Elle nuit non seulement à santé de la mère mais surtout à celle du bébé. L’alcool endommage le système nerveux du bébé pouvant provoquer un retard de croissance et des troubles psychomoteurs à son âge adulte. La conséquence la plus dangereuse est celle du SAF ou le syndrome d’alcoolisation fœtale qui se traduit par des malformations ou des anomalies faciales du bébé. Toutes les boissons alcooliques sans exception sont concernées (la bière, la vodka, le champagne ou le whisky).

Les viandes et poissons crus

Si l’alimentation crue ou vivante a séduit de nombreux consommateurs, il est important de signaler qu’elle n’est pas sans risque sur la santé. Sushi, carpaccio, steak mi-cuit, il peut contenir des bactéries affectant rapidement le système immunitaire. Ces aliments crus exposent les femmes enceintes à des risques de toxoplasmose, qui à titre de rappel est une maladie bénigne mais peut devenir très dangereuse entrainant des malformations crâniennes pour le fœtus, des crises épileptiques ou un handicap mental.

Les fromages bleus

Un atout incontournable de la gastronomie française, les fromages bleus ou à pâte persillé sont de plus en plus présents dans les assiettes. Malheureusement, ils sont vivement déconseillés pour les femmes en période de grossesse. A base de lait cru et non pasteurisé, ils peuvent contenir des bactéries causant la listéria, une maladie qui entraine l’avortement et l’accouchement prématuré.

Les aliments à base de soja

Bien que le soja soit toujours considéré comme un aliment aux multiples vertus, il est interdit aux femmes enceintes d’en consommer. En effet, ce sont des aliments très riches en phyto-œstrogènes, des molécules qui peuvent troubler le système hormonal et nuire à la grossesse. Paradoxalement, ils sont vivement recommandés pour les femmes en ménopause.

Le thé et de caféine

La surconsommation de théine et de caféine sont proscris pendant la période de grossesse, elle peut en effet avoir des conséquences néfastes sur le développement psychomoteur du bébé et peut même provoquer l’accouchement prématuré. Il importe donc de bien doser votre consommation et ne pas devancer la barre de 300 mg de caféine et de tisane. Evitez également les boissons énergisantes et gazeuses. L’idéal c’est de boire de l’eau fraîche, les jus de fruits et les bouillons de légumes.

Posts created 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut